Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


L’ASAEECC répond aux questions des Carriérois concernant le projet de « La nouvelle centralité » et votre Centre Commercial Leclerc Saint-Louis.

Publié par ASAEECC "Votre vie à Carrières" sur 16 Décembre 2013, 19:18pm

Catégories : #Actualité sur votre ville

L’ASAEECC répond aux questions des Carriérois concernant  le projet de « La nouvelle centralité » et votre Centre Commercial Leclerc Saint-Louis.

Depuis dix mois l'ASAEECC enquête et vous informe sur le projet urbain baptisé « la nouvelle Centralité » à Carrières-sous-Poissy, sur ses conséquences sur l'emploi et sur votre future qualité de vie. A noter que nos publications sur le sujet ont été à chaque fois confirmées par des journaux locaux et leurs journalistes, des associations, des élus et d’anciens élus. Aujourd’hui, la surinformation que vous subissez de la part de la ville sur ce sujet vous amène manifestement à ne plus rien y comprendre. Suite à votre demande et vos multiples interrogations nous vous apportons des éléments de réponses pour mieux comprendre les problématiques de ce dossier et distinguer le vrai du faux.

« Pourquoi avons-nous 2 centres commerciaux Leclerc à Carrières, ce n’est pas normal ? »

A l'origine, il y avait un Centre Leclerc route d’Andrésy et un Intermarché à St Louis. Ce dernier, mal positionné géographiquement et dans un quartier très populaire n’était pas du tout rentable. Après plusieurs changements d’enseignes, le propriétaire du centre Leclerc route d’Andrésy a décidé de racheter le site de St Louis et de le développer comme on le connait aujourd’hui. C’est un développement positif car l’activité est devenue rentable, satisfaisant aux besoins des Carriérois, cela depuis des années.

« La municipalité nous répète que l’enseigne « Leclerc » est partie prenante dans ce projet de ''nouvelle centralité" notamment la SCADIF. Alors où est le problème, nous ne comprenons pas ? »

La SCADIF est une société coopérative d’achat appartenant à un groupe régional de magasins indépendants ayant pour enseigne « Leclerc ». Ses magasins, comme ceux de Carrières s'approvisionnent auprès de cette coopérative. La SCADIF soutient naturellement ce projet puisque c’est dans son intérêt que les magasins restent implantés et n’a donc aucune raison de s’y opposer. Ce n’est pas le cas du PDG propriétaire des deux Centres Commerciaux à Carrières qui voit son activité et ses employés menacés. Pourtant plusieurs propositions d’aménagement ont été faites par ce dernier (plans à l’appui), mais aucune « vraie concertation » n’a eu lieu pour trouver des solutions économiquement viables avec développement d’emploi à la clé, bien au contraire...

« Pourquoi autant de recours ? Est-ce justifié, ce projet à l'air de tenir la route pourtant ? »

Il faut savoir, qu’aujourd'hui deux projets menacent l’activité des deux centres Leclerc :

  • En ce qui concerne la « nouvelle Centralité », les arguments du PDG n’ont nullement été écoutés par les décideurs de ce projet et encore moins de la part de la municipalité. Ils n’ont en effet jamais pris en considération les conséquences à venir pour l’activité du premier employeur de la Ville. Or, le PDG est en toute logique, le mieux placé pour savoir si ce qu'on lui a proposé était viable économiquement.
  • En ce qui concerne le Leclerc route d'Andrésy, 4 ans de procédures judiciaires viennent de se terminer avec la commune, en faveur du propriétaire, pour construire ou plutôt agrandir ce Centre Commercial qui en aurait bien besoin. Aujourd'hui le maire de Carrières a refusé le permis de construire à ce dernier ! Et comme si cela ne suffisait pas, il est question que son parking actuel soit amputé pour la construction d’une route dans le cadre du projet du pont d'Achères.

Si vous étiez le PDG et propriétaire des deux Centres Commerciaux, ne défendriez-vous pas le fruit de toute une vie de travail et l’emploi de vos 220 salariés contre des projets dénués de toute logique économique ?

« Et le drive c'est pour quand ? Tout le monde en parle, nous pouvons même lire que cela va se faire route d'Andrésy, est-ce vrai ou pas ? »

Le bâtiment prévu pour le Drive devait être libéré lors de l’agrandissement du magasin route d’Andrésy, M. Eddie AIT ayant refusé le permis une deuxième fois en Mai 2013, la réalisation du drive a donc été reportée. Dans ces conditions, vous comprendrez qu’il n’y a aucune concertation entre le maire de Carrières-sous-Poissy et le PDG des deux Centres Leclerc. Rien ne sert d’autoriser l’aménagement d’un drive, si d’un autre côté vous refusez le permis de construire de travaux qui auraient permis cet aménagement.

« En quoi cette centralité est-elle bonne ou mauvaise pour notre ville, faut-il s'y opposer ? »

L'ASAEECC est favorable à une Centralité pour Carrières sous Poissy, mais pas comme elle est actuellement prévue ; car si ce projet reste en l'état, voici ce qui est en jeu :

  • votre qualité de vie sera menacée par la suppression du parking existant de votre Centre commercial « Leclerc », sans solution sérieuse de remplacement de stationnement pour venir faire vos courses en voiture ;
  • la disparition d’une centaine d’emplois dont la plupart concernent des Carriérois ;
  • la suppression définitive de la station essence dont les prix sont les moins chers de la région. Cette station essence attire 300 000 clients par an et contribue au développement économique de notre ville.


Dans ces conditions, dans une ville où l’on prône le 100% participatif (seulement depuis
1 an ???), on ne peut que faire un constat malheureux, c’est loin d’être une réalité et c’est encore moins dans l’intérêt des Carriérois d’aujourd’hui et ceux de demain.

Les promoteurs dont deux ont fermé boutique, ont vu leurs projets et réalisations à la baisse, c’est pour vous dire la gestion désastreuse de ce dossier. Nous en étions déjà à la 2ème version du projet de centralité ; aujourd’hui une 3ème version vient d’être discrètement introduite dans la dernière enquête publique de la ZAC St Louis :

Déplacement du centre Agora sur le parking du Leclerc, laissant donc le centre commercial en l’état sans parking et sans station essence… C’est catastrophique pour la ville et vous serez directement touchés, c’est pour cette raison que l’ASAEECC se mobilise pour vous. Tout comme elle l’a fait pour la sauvegarde du port de plaisance, où le commissaire enquêteur vient de rendre un avis défavorable pour le projet du port de déchets. Cette décision est un désaveu total pour la communauté d’agglo de la CA2RS et son 1er vice-président M. Eddie AIT qui soutenaient ce projet néfaste pour le cadre de vie de tous les Carriérois.

Nous ne pouvons que constater qu’une communication à outrance n’est pas un gage de qualité, la preuve en est apportée ici. Nous espérons avoir répondu à vos questions et nous vous garantissons que l’ASAEECC continuera à défendre et informer les habitants, sur le pouvoir d’achat et la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy.

L’ASAEECC répond aux questions des Carriérois concernant  le projet de « La nouvelle centralité » et votre Centre Commercial Leclerc Saint-Louis.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents