Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


France Habitation à l'écoute des riverains, un exemple à suivre !

Publié par ASAEECC "France habitation" - Association de Soutien des Activités Économiques, de l'emploi et des Consommateurs à Carrières-sous-Poissy sur 30 Juillet 2014, 20:19pm

Catégories : #Actualité sur votre ville

France Habitation à l'écoute des riverains, un exemple à suivre !

Le mardi 27 juillet, une réunion s'est tenue au siège de l'ASAEECC "votre vie à carrières", initiée par le maire adjoint à l'Urbanisme au sujet des futures constructions (63 logements) rue de la Chapelle par le bailleur France Habitation.

Lors d'un précédant article sur le sujet, l'ASAEECC avait souligné et remercié la municipalité pour cette entrevue avec le bailleur, l'architecte et le constructeur car cela avait donné lieu à une prise en compte des points de vue des riverains avant la signature du permis de construire.

Lors de cette entrevue les remarques de la part de ceux-ci avaient alors été exposées et le constat était plutôt négatif pour ne pas dire catastrophique pour leur cadre de vie... En fin de séance, l'adjoint à l'urbanisme nous avait indiqué qu'il nous recontacterait pour nous annoncer les éventuelles modifications apportées par les différents acteurs du projet.

C'est chose faite aujourd'hui ! Et en plus avec plutôt de bonnes nouvelles pour les riverains de la rue de la chapelle et de la rue pasteur :

  • les deux bâtiments prévus en R4 ont été modifiés pour être construits en R3 et ont été remplacés par des pavillons en R1 à l'emplacement où était prévu une aire de jeu qui du coup ne verra pas le jour (voir croquis ci-après).
  • Au lieu d'avoir un revêtement en bois et pour être en adéquation avec les pavillons un enduit dans les teintes des pavillons sera réalisé.
  • Dernier effort, la toiture prévue initialement en acier sera en zinc ce qui esthétiquement vieillira nettement mieux.


Globalement les personnes présentes étaient satisfaites de ces nettes améliorations esthétiques et surtout de la réduction d'un étage sur les 2 immeubles. Évidement, ce n'est pas parfait, il y aurait encore des choses à revoir en terme de densité de population et de stationnements, de vis à vis par rapport à ce qui existait auparavant etc... Nous rappelons que cette responsabilité revient à l'ancien Maire qui a signé les permis de construire sans se préoccuper de la qualité de vie des Carriérois (anciens comme nouveaux), de la qualité de vie de tout un quartier mais également d'autres quartiers de la ville (Rue Maurice Berteaux, rue de la Senette).

A la demande de riverains absents à cette deuxième réunion, le président de l'ASAEECC a sollicité l'adjoint à l'urbanisme pour demander au bailleur d'essayer de favoriser une végétation devant les maisons et les appartements en bordure de la rue de la chapelle afin de minimiser le vis à vis des pavillons situés de l'autre côté de la rue. Nous venons d'avoir l'information par ce dernier qu'il avait abordé avec le bailleur le volet paysagé et que la municipalité y sera très attentive.

Nous pouvons remercier le bailleur qui a pris en compte les remarques des riverains. Nous remercions aussi la mairie qui a entrepris cette démarche de concertation qui n'existait pas auparavant dans cette ville.

L'adjoint à l'urbanisme nous a précisé que la municipalité qu'il représentait lors de ces deux réunions ne peut que se satisfaire d'avoir pu tout d'abord présenter le 12 juin dernier le projet initial conformément avec ses engagements de campagne et faire valoir en moins de 6 semaines les arguments majeurs exprimés par les riverains en modifiant de manière substantielle le projet initial. Il n'aura échappé à personne que ce projet était extrêmement avancé par la précédente équipe municipale, sans pour autant n'avoir jamais associé les riverains à une véritable présentation et surtout concertation. C'est chose faite et toute l'équipe en place a bien l'intention de continuer son mandat sous cette forme .

Nous ne pouvons que confirmer cette réalité et espérons que cette 1er expérience plutôt positive fera son chemin auprès des autres bailleurs ou promoteurs dont les permis n'ont pas encore été signés, ceci dans l'intérêt de la qualité de vie des Carriérois.

France Habitation à l'écoute des riverains, un exemple à suivre !
France Habitation à l'écoute des riverains, un exemple à suivre !France Habitation à l'écoute des riverains, un exemple à suivre !France Habitation à l'écoute des riverains, un exemple à suivre !
France Habitation à l'écoute des riverains, un exemple à suivre !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

François 01/08/2014 16:55

Donc si j'ai bien suivi, au lieu d'avoir de nouvelles habitations avec une aire de jeux qui aurait bénéficié à toutes les familles du quartiers, il y aura juste de nouvelles habitations ?
Et au lieu d'avoir des façades en bois qui auraient apporté une rupture de style qui aurait pu être intéressante (harmonie ne rime pas toujours avec monotonie), on aura un classique enduit beige ?

Vous me permettrez d'être au minimum dubitatif sur ce que vous appelez des avancées pour le cadre de vie ! Il est dommage que la crainte irraisonnée de la "densité" (il y a longtemps que les immeubles qui sont construits n'ont plus rien à voir avec avec les barres des années 50-60) prive la ville d'une aire de jeux, et donc d'un espace de vie et d'échange dans ce quartier.

Bravo quand même pour le toit en zinc, il devrait durer bien plus longtemps qu'un toit en acier.

François

ASAEECC 01/08/2014 17:38

Bonjour,

Pour l'aire de jeu, vous avez raison c'est dommage mais c'était le prix à payer pour ne pas avoir des bâtiments de quatre étages, auxquels les riverains du quartier ne tenaient pas, ce que nous comprenons parfaitement...

Comme il est indiqué dans l'article, la densité est due à l'acceptation du dossier par l'ancienne municipalité... Pour ce qui est de la municipalité actuelle, elle a réussi à mettre autour d'une table les riverains avec le bailleur, l'architecte et le constructeur afin que ces derniers prennent en compte l'avis des riverains .Résultat certains de leurs avis ont été entendus.

Pour ce qui de la rupture, le bois est un matériau qui vieillis très mal nous avons quelques exemples à Carrières.

Enfin quand vous voyez ce qui se passe rue de la Senette au niveau densité, nous ne sommes pas très loin des barres des années 50-60.

Notre association a pour but de relater les faits, c'est le cas dans cet article. Rien n’est parfait je vous l'accorde, certains riverains auraient aimé plus d'efforts, mais il faut avouer que c'est la première fois dans cette ville que les riverains ont la parole et qu'une municipalité va dans ce sens "réellement" en mettant les promoteur et les bailleurs devant la réalité d'un cadre de vie agréable pour tous à respecter.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents