Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


Bilan des rencontres avec les élus et la police : résultat " mi-figue mi-raisin"

Publié par ASAEECC - Association de Soutien des Activités Économiques, de l'emploi et des Consommateurs à Carrières-sous-Poissy sur 21 Septembre 2014, 23:21pm

Catégories : #Actualité sur votre ville

Bilan des rencontres avec les élus et la police : résultat " mi-figue mi-raisin"

Dans le cadre des rencontres organisées par la municipalité entre la population, les élus et les services de la Police Municipale (PM), l'ASAEECC "votre vie à Carrières" s'est rendue à chacune d'entre elles et souhaitait donc vous en faire un bilan.

Nous avons apprécié l'organisation de ces rencontres notamment sur les quartiers où les élus ne se déplaçaient pas auparavant. Le thème principal "la sécurité" mais aussi tous autres sujets possibles d'aborder avec les élus présents dans les différents quartiers de Carrières. Vous n'aviez plus qu'à venir dialoguer, poser vos questions et exprimer vos griefs. En soit une recette simple qui avait le mérite d'être accessible à toutes et tous.

Quelques événements sont venus perturber cette rencontre : le passage de moto(s) à travers les rues de Carrières (en sens inverse) ou zigzagant dans le quartier des fleurs où de nombreux enfants jouaient. A se demander si ce n'était pas orchestré et organisé comme signe de provocation afin de perturber ces rencontres...

  • En terme de fréquentation, les Carriérois n'ont pas vraiment été au rendez-vous, pas plus d'une vingtaine de personnes chaque soir. Il nous a pourtant semblé que lors des élections municipales, cela avaient permis de déceler que la Sécurité était légitimement une des préoccupations majeures des Carriérois...
  • Une police municipale peu représentée et l'absence du Maire nous ont un peu surpris ; l'absence des agents est restée sans réponse, au mieux un soupir...

Pour rappel, une manifestation entre les deux tours de la campagne municipale avait eu lieu devant la Mairie par des représentants syndicaux de la Police des collectivités territoriales avec comme soutien des Carriérois, le maire et certains élus actuels... Suite au changement de la municipalité, le chef de la police a été justement réintégré dans ses fonctions.

Pourtant, un mouvement social a l'air de se mettre en place et un malaise s'est installé entre les agents de la Police Municipale et la nouvelle municipalité. Selon différentes sources les conditions de travail créent des tensions entre les différents acteurs .

Nous ne savons pas à quel point, mais des signes montrent bien que cela ne se passe pas si bien. Démentis par plusieurs élus lors de ces rencontres, la municipalité aura du mal à expliquer demain le contraire si ce n'était pas le cas...

A noter que le seul policier présent (la même personne sur chaque point de rencontre) fuyait les questions en nous renvoyant régulièrement sur la 1ère adjointe chargée de la sécurité : une situation troublante... Ce dernier récoltait plutôt les problèmes rencontrés par les riverains sur l'ensemble des quartiers, pour (nous l'espérons) mieux y répondre sur le terrain par la suite...

  • Budget de fonctionnement de la PM : La police s'est vu allouer un budget de fonctionnement de 14 000 €, ce qui est très peu ! La première adjointe nous a répondu que c'était l'ancien maire qui avait fait voter ce budget.

A l'heure actuelle ne pourrait-on pas l'ajuster au plus près des besoins comme cela a été fait pour d'autres postes (subventions des associations) ? Depuis quand n'est-il pas possible d'ajuster un budget après le changement d'une municipalité ?

A noter que deux nouveaux véhicules neufs devraient prochainement équiper la PM.

  • Stationnements et verbalisations : après quelques mois de "prévention" sur le stationnement (en dehors de la place Saint-Exupéry pour l’installation du marché), la mairie a décidé de passer à une verbalisation répressive ! Pour cela, la police va s'équiper de "PV électronique" dès l'autorisation de la préfecture. Pour prévenir l'automobiliste sanctionné, un petit macaron signalera la contravention sur votre pare-brise. Des solutions sont donc recherchées pour la mise en place mais de l’aveu d'élu pour certains dossiers "on passe nos journées à marcher sur la tête".

Nous allons donc passer du préventif au répressif, nous espérons qu'un équilibre sera trouvé, car cela risque de ne pas arranger les relations entre les habitants, la police et la municipalité. Nous serons attentifs à l'abus de ces PV électroniques, dans une ville où l'urbanisme sauvage ne laisse que très peu de place au stationnement...

A noter que sur l'ensemble des quartiers, des solutions (nécessaires) sont recherchées (dixit les élus en charge), afin de permettre un stationnement adéquat. Mais ils avertissent que la tâche s'annonce d'ores et déjà ardue et vaste...

Un travail est par exemple en cours sur des bâtiments actuellement en construction tel que le groupe scolaire Schoelcher, pour lequel il suffisait de lire les plans pour s'apercevoir qu'aucun stationnement pour les professeurs n'a été initialement prévu et aucun dépose-minute pour les élèves également... comment a-t-on pu passer à côté de ces évidences ?!

  • Un numéro vert pour joindre la police municipale va être mis en place, et en dehors des heures de fonctionnement de la PM, vous serez redirigés vers la Police Nationale.

Nous ne savons pas quand cela sera opérationnel mais avec le peu d'effectif actuel, si la demande est importante la police municipale ne pourra pas tout absorber ! Nous espérons que la Police Nationale de Poissy aura aussi les effectifs suffisants pour prendre le relais, ce qui ne semble pas être gagné d'avance (baisse des effectifs de la Police de Poissy) ...

  • Caméras de vidéo-protection : Jusqu'à présent les caméras de vidéo-protection présentes sur la ville ne pouvaient pas remplir leur rôle, du fait que personne ne pouvait les consulter au sein de la Police Municipale.

D'ailleurs, nous avons eu confirmation qu'elles n'étaient même pas transmissibles à la Police Nationale, le personnel n'étant pas formé à cet effet. La PM serait désormais équipée pour et pourrait dorénavant enregistrer et visualiser en direct les différentes caméras. Les images seraient donc désormais utilisables en cas de problème. Ce serait un réel progrès sur le plan de la Sécurité qui est en train d'être mis en place. Le positionnement des nouveaux dispositifs de sécurité sont à l'étude.

  • Le projet de trois brigades : il n'est pour l'instant qu'à l'état de projet. Notre ville dispose aujourd'hui de 6 agents (PM) mais la municipalité compte à terme sur un effectif de 16 policiers municipaux et 3 ASVP, avec des effectifs mixtes.

Apparemment les procédures de recrutement sont longues (4 mois pour un agent ?). Les élus nous ont indiqué être opérationnels d'ici fin 2015 (effectif complet), sans grande conviction... A noter que cela aura un coup important sur le budget de plus 420 000 € ! La remarque a été faite et la réponse a été très claire par un élu : "il faut savoir ce qu'on veut !"

  • quartier des Bords de Seine : Un travail semble également être entrepris pour anticiper la livraison prochaine du programme "Seine Europe", qui aura pour conséquence un afflux important de véhicules dans un quartier déjà saturé. A celle-ci s'ajoutera :
    • la livraison du programme "Villa de Castille" (rue de la Reine Blanche).
    • dans un virage dangereux, l'accès à la crèche de 40 berceaux (rue de la Senette), posera des problèmes de circulation pour et par les parents qui déposeront leurs bambins...

On nous informe que la règlementation du stationnement sur le parking du "Parc du Peuple de l'Herbe" est actuellement à l'étude. En attendant, les riverains devront faire preuve de courage et de patience sur une éventuelle ouverture aux résidents du quartier.

Nous espérons également que d'autres rencontres de ce type auront lieu sur d'autres sujets que la Sécurité. Nous sommes satisfaits de constater que le "bon sens" semble prévaloir désormais...

Même si nous sommes parfois restés sur notre faim, cette opération de communication aura eu le mérite de favoriser la proximité avec les élus ; force est de constater que les solutions et les investissements promis ne sont pas pour tout de suite... Si nous devions résumer la situation de notre ville, la Municipalité a seulement les moyens financiers de combler "les fissures" avec du "plâtre" !

Nous remercions les Carriérois(es) qui ont pris le temps de s'enquérir de leur quotidien en se rendant à ces rencontres. Nous remercions les élus de la Municipalité de Carrières-Sous-Poissy d'avoir organisé ces événements pour lesquels ils se sont rendus chaque soir disponibles. Dans l'intérêt de notre sécurité et du bon fonctionnement de notre ville, les Carriérois espèrent que les conditions d'application dispensées par la municipalité dans ses objectifs auprès de la PM seront en adéquation avec les besoins.

Données relatives à la circonscription de sécurité publique de Poissy.

Données relatives à la circonscription de sécurité publique de Poissy.

Bilan des rencontres avec les élus et la police : résultat " mi-figue mi-raisin" Bilan des rencontres avec les élus et la police : résultat " mi-figue mi-raisin" Bilan des rencontres avec les élus et la police : résultat " mi-figue mi-raisin"
Bilan des rencontres avec les élus et la police : résultat " mi-figue mi-raisin"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents