Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


SIAAP - Présentation de l'usine d'épuration seine Grésillons

Publié par ASAEECC - Association de Soutien des Activités Économiques, de l'emploi et des Consommateurs à Carrières-sous-Poissy sur 23 Mars 2015, 22:46pm

Catégories : #Actualité sur votre ville

SIAAP - Présentation de l'usine d'épuration seine Grésillons
SIAAP - Présentation de l'usine d'épuration seine Grésillons

Définition : Une station d'épuration permet de traiter les eaux usées qu'elles soient d'origines industrielles ou qu'elles proviennent des activités quotidiennes de l'homme. Le but est de collecter les eaux usées, puis de les épurer par traitement, avant de pouvoir les rejeter dans le milieu naturel sans risquer de polluer notre environnement.

Mise en service en février 2008, la première tranche de l’usine Seine Grésillons (SEG 1) constitue une pièce maîtresse dans le vaste programme de modernisation du système d’assainissement de l’agglomération parisienne. Avec une capacité de traitement de 100 000 m3/jour, elle se substitue à l’ancienne station d’épuration de Carrières Sous Poissy qui n’était plus aux normes. Située à Triel-sur-Seine dans les Yvelines, elle s’est agrandit pour accueillir des eaux usées supplémentaires provenant de l’aval de Paris (SEG 2). Sa capacité de traitement initiale de 100 000 m3/jour est passée désormais à 300 000 m3/jour depuis septembre 2013.

La station d’épuration Seine Grésillons fait partie des usines "nouvelle génération". Elle intègre des procédés technologiques de pointe pour un traitement performant des eaux et des boues.

L’usine assure ainsi une élimination poussée des pollutions carbonées, azotées et phosphatées, en conformité avec les exigences réglementaires de la DERU (Directive Eaux Résiduaires Urbaines).

Seine Grésillons est un site industriel responsable, visant le "zéro nuisance" et la maîtrise énergétique de son fonctionnement. L’usine se caractérise aussi par un système de gestion de ses équipements entièrement automatisé, exploitable en Wi-Fi en tous points de l’usine.

L’usine Seine Grésillons est construite sur d'anciens champs d'épandage de la ville de Paris et participe à la déconcentration de l'usine Seine aval.

Outre les eaux usées en provenance de la zone centrale de l’agglomération parisienne (via les usines de pompage de Clichy et Colombes), cette usine traite les eaux des syndicats intercommunaux d'assainissement de la région de l'Hautil, de la région d'Enghien-les-Bains et la ville de Pierrelaye (bassin versant du ru de Liesse).

Zone de collecte des eaux usées : La station d’épuration Seine Grésillons déconcentre les volumes d’eau traités à Seine aval et dépollue les eaux urbaines de deux syndicats intercommunaux soit 18 communes des Yvelines et du Val-d’oise :

- Le SIARH, Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Région de l’Hautil, qui collecte les eaux usées des communes d’Aigremont, Andrésy, une partie de Boisemont, Chambourcy, Chanteloup-les-Vignes, Carrières-sous-Poissy, Maurecourt, Médan, partie d’Orgeval, Poissy, Triel-sur-Seine, Villennes-sur-Seine,

- Le SIARE, Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Région d’Enghien, qui collecte les eaux usées des communes de Beauchamp, Bessancourt et pour partie Franconville, Montigny et Taverny, de la partie des effluents du Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Patte d’Oie d’Herblay, qui est raccordée sur le réseau du Syndicat précédent (Pierrelaye).

  • Un système de gestion automatisée

Pour permettre une exploitation avec 2 équipes sur 5 jours par semaine, la station d'épuration de Seine Grésillons est gérée la nuit et le week-end par un réseau de 12 automates représentant 4 500 points d’implantation physique. Son système de supervision peut, pour la première fois dans le secteur de l’eau, être exploité aussi par WiFi sécurisé à partir d’ordinateurs portables.Tous les éléments de cette architecture d’automatismes sont redondants, avec bascule automatique en cas de défaillance d’un équipement.

  • Traitement des eaux

On définit le traitement des eaux usées (ou traitement de l’eau), le processus d’élimination des contaminants d’une eau d’origine urbaine ou industrielle, que ce contaminant soit organique ou inorganique.

En France, on consomme environ 200 litres d’eau par jour et par personne en moyenne. Selon la façon dont cette eau est consommée, elle aura besoin de subir un ou plusieurs traitements.

Que ce soit pour le traitement des eaux domestiques ou le traitement des eaux industrielles, une intervention humaine est donc nécessaire.

Après une décantation lamellaire physico-chimique, le traitement des eaux fait appel au procédé de bio-filtration par culture fixées permettant le traitement biologique du carbone et de l’azote.

Dans cette usine, l’élimination des nitrates est réalisée par un couple pré et post dénitrification. Le traitement du phosphore est fait sur des installations physicochimiques séparées.

  • Traitement des boues

Pour le traitement des boues, la première tranche mettait en œuvre une déshydratation et un séchage thermique des boues fraîches en vue d’une valorisation multi-filières.

Désormais le traitement des boues est entièrement reconditionné avec l’extension de l’usine. Il met en œuvre une digestion anaérobie thermophile permettant une production de biogaz.

Le biogaz est utilisé pour le chauffage des locaux ainsi que le conditionnement des boues. En cogénération avec 2 turbines à gaz de 4,5 MWh de puissance, le biogaz permet la production d’électricité.

Une autonomie énergétique du site de l’ordre de 60% est ainsi atteinte.

  • Autour de l’exploitation un patrimoine écologique

La plaine de Triel-sur-Seine dans laquelle s’inscrit Seine Grésillons se situe en ZNIEFF de type 1 (zone naturelle d’intérêt écologique Faunistique et Floristique) en raison des espèces qu’elle accueille. L’extension de l’usine s’accompagne donc de la création et de l’entretien d’une zone d’intérêt ornithologique pour favoriser le maintien d’une végétation propice à la préservation de la richesse de la population aviaire dans cette zone. En parallèle, le SIAAP, Syndicat Interdépartemental d’Assainissement de l’Agglomération Parisienne, engage la réhabilitation de 2,5 km de berges comprenant le nettoyage, la lutte contre les végétaux invasifs et la mise en valeur de l’existant.

Notre avis : C'est une usine indispensable et apparemment soucieuse de l'environnement dans le traitement de l'eau. Le seul reproche est le nombre d'emploi sur le site qui est malheureusement très faible, c'est certainement le revers de la médaille d'un système de gestion automatisé performant.

Schéma du traitement des eaux et des boues
Schéma du traitement des eaux et des boues

Schéma du traitement des eaux et des boues

Vue aérienne avant et pendant les travaux

Vue aérienne avant et pendant les travaux

SIAAP - Présentation de l'usine d'épuration seine Grésillons
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

assainissement 44 25/06/2015 15:50

Merci pour cet article très complet sur le sujet. Les usines d'épuration sont toujours très impressionnantes à voir !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents