Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


Ecole des Bords de Seine : les goûts et les couleurs...

Publié par ASAEECC "Votre vie à Carrières" sur 27 Avril 2016, 07:14am

Catégories : #Actualité sur votre ville

Ecole des Bords de Seine : les goûts et les couleurs...
Ecole des Bords de Seine : les goûts et les couleurs...

L'ASAEECC avait été critique sur l'architecture de l'école de bord il y a plus d'un an, en tout cas c'était l'avis d'une grande majorité de l'équipe. Aujourd'hui l'équipe s'est renouvelée et même agrandie puisque nous sommes maintenant 11 membres à contribuer à la vie de l'association.

Un des membres a décidé de donner un avis tout autre de ce qu'il pensait de l'architecture de l'école des bords de Seine.

Loin des critiques justifiées et habituelles sur les problèmes techniques nombreux relatés à plusieurs reprises par l’ASAEECC (voir lien en bas de page), voici quelques points positifs.

Alors soyons positifs à travers cet article, car son style architectural rappel celui d'un célèbre architecte "Le Corbusier" et il y a de quoi en être fier !

Admirons ce clin d’œil "à la Belle Époque" quand les artistes venaient à Carrières et quand Le Corbusier réalisait la célèbre Villa Savoye à Poissy (source : wikipedia) :

L’école des Bords de Seine reprend, en effet, comme sa grande sœur dédiée elle à l’habitat les cinq points de l’architecture moderne (ouvrage de 1927 écrit par Le Corbusier et Pierre Jeanneret sous le titre les cinq points d'une nouvelle architecture).

Ces cinq points présents dans les deux édifices sont énumérés ici :

  • Les pilotis - Au rez-de-chaussée de l’école comme de la villa, nous pouvons observer de nombreux pilotis. Ils offrent un maximum de liberté de circulation sur les trois niveaux : la cour de récréation, l’espace classe et le toit végétalisé. Ils favorisent, en outre,l’entrée de la lumière et évite toute humidité.
  • le toit-terrasse - Dans ce type d’architecture, le toit est enfin rendu accessible. Pour l’école des Bords de Seine, souhaitons aux élèves de s’épanouir dans le cadre de leurs activités pédagogiques. Pour la villa de la famille Savoye, le toit permettait diverses activités de loisirs : sieste au solarium, sport, baignade, jardinage,… Aujourd’hui, il fait le plaisir des touristes et de leurs appareils photos.
  • le plan libre - Sur ce sujet, chacun serait libre de s’exprimer en fonction des aspects esthétiques, pratiques ou scolaires en remettant en question par exemple l’idée d’un restaurant scolaire au premier étage mais l’architecte a voulu respecter le style de Le Corbusier. Les murs et refends porteurs ont été supprimés dès que cela a été possible. Ce découpage rend le plan indépendant de la structure. Ainsi les activités scolaires pourront être multiples.
  • la fenêtre en bandeau - Comme l’affirmait Le Corbusier en 1930 « quand les propriétaires de la Villa Savoye se déplacera, je veux qu’ils puissent admirer le jardin sans en être empêchés par les murs ou les montants des fenêtres.» Souhaitons aux élèves le même plaisir devant le Parc du Peuple de l’Herbe. Les cours de biologie seront alors plus vivants !
  • la façade libre - Quand nous nous promenons rue de la Reine Blanche, observons les poteaux en retrait des façades, les planchers en porte-à-faux. La façade devient alors une peau mince métallique faite de murs légers tout en arrondis.

Nous pourrions réaliser, cette fois, un parallèle avec le nouveau centre de diffusion artistique Armand Peugeot situé en face de la gare de Poissy. Peut être l’idée d’un prochain article ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mirko 30/04/2016 10:34

Ca ressemble à une usine, la seule chose qui compte au final, c'est qu'elle devienne une usine à savoir !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents