Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


Incroyable comestique au Château Ephémère : une autre façon de partager la nourriture produite !

Publié par ASAEECC "Votre vie à Carrières" sur 9 Juin 2016, 05:42am

Catégories : #Associations, #Actualité sur votre ville

Incroyable comestique au Château Ephémère : une autre façon de partager la nourriture produite !Incroyable comestique au Château Ephémère : une autre façon de partager la nourriture produite !
Incroyable comestique au Château Ephémère : une autre façon de partager la nourriture produite !

Savez vous, amis Carriérois qu'un chantier collaboratif progresse chaque dimanche après-midi dans le parc du Château Éphémère et que c'est un délicieux lieux de rassemblement et un excellent prétexte pour faire connaissance !

Il consiste à aménager des potagers à la française. Ça amuse beaucoup les enfants et leurs parents...

Dans le parc du Château Éphémère nous poursuivons l'installation de notre potager à la française. Dimanche c'est au tour des semis !

Comme partout dans le monde, l’équipe des Incroyables Comestibles Poissy poursuit différents objectifs et notamment sur Carrières-sous-Poissy au Château Éphémère :

  • Recréer du lien entre les citoyens,
  • Éduquer les plus jeunes dans la connaissance et le respect de la nature,
  • Réorienter les adultes dans leurs habitudes de consommation et d’alimentation saisonnière,
  • Proposer une activité à fort potentiel intergénérationnelle,
  • Offrir un terrain propice au partage et à l’action communautaire,
  • Démontrer que les espaces cultivables non exploités en ville peuvent produire des légumes de qualités,
  • Mettre un peu de poésie dans la ville et proposer un spectacle permanent à toutes et à tous.

Pour ce faire, nous installons de petits potagers sur le domaine publique à la demande des habitants qui souhaitent rejoindre l’aventure. Chacun est ensuite responsable de l’entretien de son petit potager.

Pourquoi un potager sur le domaine public ?

Aux premiers abords, l’idée peu paraître saugrenue: cultiver des légumes en libre accès est un non sens car ils peuvent être volés et ne bénéficient alors pas à ceux qui les ont cultivés avec patience.

C’est vrai si l’on se positionne du point de vu du jardinier qui souhaite subvenir à ses propres besoins alimentaires. Dans ce cas, mieux vaut essayer d’obtenir un des jardins partagés proposés par la municipalité.

Mais le concept des Incroyables Comestibles n’a pas été conçu dans l’optique d’assurer l’autosuffisance alimentaire individuelle.

L’objectif principal est de recréer du lien et de reconnecter les habitants d’une ville, d’un quartier, d’une résidence dans une société devenue individualiste.

Les initiatrices de ce projet qui nous vient de Todmorden en Angleterre, Mary Clear et Pamela Warhurst, ont cherchées un langage qui pourrait être compréhensible par chacun quelque soit sont origine, sa culture, ses croyances. Ce langage, assez logiquement, c’est la nourriture.

Ces deux femmes ont visées juste et Poissy n’échappe pas à la règle. Depuis que nous expérimentons le projet, nous n’avons cessés de faire des rencontres. Chaque fois que nous intervenons sur nos potagers, les passants s’arrêtent, s’interrogent, nous posent des questions et des discutions s’installent spontanément entre anonymes qui hier encore ne se connaissaient pas.

La magie opère à chaque fois puisque c’est bien de magie dont il s’agit.

Quid du vol de légumes ou des dégradations ?

Cette notion n’existe pas chez les Incroyables Comestibles. Sur chaque espace de culture nous apposons une affiche qui invite celles et ceux qui le souhaitent à se servir. Il s’agit d’une nourriture à partager et chacun peut prendre tantôt une courgette, une tomate, un brin de basilic pour son besoin personnel à la condition de respecter la plante pour qu’elle puisse continuer à produire. Chaque potager appartient à la communauté et la notion de vol n’existe pas.

Jusqu’à maintenant nous n’avons pas constatés de dégradations volontaires sur nos installations et les citoyens sont très respectueux de ces potagers.

Une activité aux vertus relaxantes …

Relaxante car après une journée de travail souvent fatigante pour le morale, la culture de légumes est une activité apaisante. Prendre quelques minutes pour arroser ou simplement regarder l’évolution de vos plantations chaque jour est une chose qui vous transporte dans un univers où le temps n’a plus prise sur vous.

… et familiale

Si vous souhaitez passer du temps avec vos enfants dans le cadre d’un projet commun, l’univers du potager est idéal.

Les enfants sont très sensibles aux mystères qui entoure l’éclosion d’une graine et sa transformation. C’est également une occupation extrêmement valorisant et vecteur de fierté pour nos petites têtes blondes lorsque le légume se retrouve dans l’assiette.

Enfin, c’est une activité tout à fait indiquée aux parents adeptes de l’approche éducative Montessori, très en vogue actuellement.

Vous aimeriez participer mais vous ne savez pas jardiner ?

Rassurez-vous, rien d’extraordinaire à cela: nous sommes en ville et rare sont les citadins qui ont des notions de jardinage.

Nous en sommes conscient et dispensons les formations nécessaires pour vous accompagner. En plus de cela nous préconisons des méthodes de cultures adaptées à l’espace urbain et au mode de vie des citadins. En ville, l’activité potagère doit être une source de plaisirs, de sérénité et de dépaysement après des journées souvent compliquées.

Nous animons aussi régulièrement des rencontres entre « urbainculteurs » (jardiniers urbains) et organisons des visites dans des jardins prestigieux à la découverte de ceux qui les entretiennent pour bénéficier un peu de leurs savoirs et compléter nos connaissances.

Combien coûte l’adhésion ?

Il n’y a ni adhésion, ni cotisation !

Pour des considérations légales, ce projet est porté par l’association uShare, mais il n’est pas nécessaire d’y adhérer pour rejoindre le mouvement (Si toutefois vous souhaitez vous impliquer dans d’autres projets, une adhésion est souhaitable). Elle fonctionne en partenariat avec le service Environnement de la mairie de Poissy qui donne son autorisation à chaque nouvelle implantation (sauf dans le cas d’une résidence privée qui relève d’un bailleur ou d’un syndic de co-propriété).

Nous essayions de satisfaire les besoins logistiques, en formation et en semence de tous mais nous ne fournissons pas les outils nécessaires à la culture de votre espace.

Comment faire pour nous rejoindre ? :
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents