Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


Que vont devenir Les TAP à la rentrée 2017 ?

Publié par ASAEECC "Votre vie à Carrières" sur 18 Mai 2017, 06:00am

Catégories : #Actualité sur votre ville

Que vont devenir Les TAP à la rentrée 2017 ?

début mai, Monsieur le Maire avait convié les personnels des écoles et les délégués parents d'élèves pour leur annoncer qu'une partie des contrats d'avenir des animateurs prenaient fin et que le Temps d'Activité Périscolaire couterait trop cher à la ville en le maintenant tel quel. La municipalité compte donc modifier la formule existante (un mardi ou un jeudi après-midi en fonction de l'endroit où vous habitez).

Nous lui avons posé la question de savoir combien coutent les TAP actuellement et combien ils nous couteraient sans les aides de l'état ? Ce dernier n'avait aucun chiffre à nous donner, en nous précisant que c'était impossible à chiffrer, nous n'avons pas compris pourquoi ?

Il nous a demandé par contre d'adhérer les yeux fermés et de faire des économies sur le dos de notre jeunesse car les finances de la ville l'exige... Cela demande réflexion, car le choix de faire des économies sur le budget de l'éducation et la jeunesse sont assez discutables, ne peut-on pas faire des économies ailleurs ?

Deux formules sont proposées, en dehors des propositions possibles émises par les parents d'élèves (à condition que celles-ci coûtent moins cher que celle actuelle...) :

1.Celle, par défaut, du recteur d'académie si aucun accord n'est trouvé :

Classe tous les jours de 8h30 à 11h30 puis de 13h45 à 16h sauf le mercredi de 8h30 à 11h30.

En primaire très peu d'enfants resteraient pour ce temps très court de 16h à 16h30 ( à part ceux qui resteraient à l'étude ensuite car dès le CE2 beaucoup d'enfants rentrent seuls chez eux, les plus jeunes sont aussi pris en charge par les plus âgés ). Cette formule offre peu, voir pas de possibilité de proposer de véritables activités .

Les différents professionnels de l'éducation ne souhaitent pas cette solution car la pose méridienne est déjà trop longue, les enfants, dont les maternels, ont tendance à s'énerver et se blesser davantage (expérience tentée à Poissy), le temps de sieste et le rythme du levé échelonné ne peuvent plus être bien respectés, les enfants ne peuvent plus se réveiller tranquillement . 

2.Celle proposée par la municipalité :

Consistant à répartir les animateurs sur 4 après-midi au lieu des deux existantes, avec les mêmes horaires qu'aujourd'hui et avoir donc des TAP soit le lundi, soit le mardi, soit le jeudi, soit le vendredi en fonction des secteurs de la ville.

Beaucoup de parents n'étaient pas tellement enchantés par cette proposition, car mettre des TAP le lundi après-midi pour une partie de nos enfants et élèves ne semble pas très indiqué pédagogiquement, sauf si il y a un vrai budget pour créer des vrais projets pédagogiques sportifs et culturels, avec possibilité de sorties et matériels dignes de ce nom. Cela n'étant pas en phase avec les finances de la ville... donc, on oublie !

Cette solution est jugée par l'ensemble des équipes comme un moindre mal par rapport à la première, mais n'est pas vraiment non plus satisfaisante pour nos enfants.

3. Les parents d'élèves proposent trois après-midi (mardi, jeudi et vendredi) : est-ce que cela serait envisageable financièrement ? 

Il faudrait que les services de la mairie soient capables d'estimer le coût...

4. Les équipes pédagogiques souhaitent revenir à la semaine de 4 jours avec du centre aéré le mercredi matin pour les familles ne pouvant pas garder leurs enfants chez eux ce jour là car cela correspondait beaucoup plus au rythme des  jeunes enfants de maternelle et de primaire.

Tout le monde espère donc que le nouveau Président de la République prenne position par décret très rapidement, en laissant le choix de faire des T.A.P. ou non, pour préparer avec un peu plus de sérénité et de précision la rentrée 2017-2018. Nos enfants méritent au moins ça, à défaut d'avoir de vrais moyens financiers et humains, comme il était initialement prévu pour ces T.A.P.

Pour mémoire ces Temps d'Activités Périscolaires  devaient être une ouverture à la culture, l'éducation, aux sports et activités diverses pour tous, gommant ainsi toutes les inégalités quand à l'accès à ces derniers pour tous les enfants de tous les milieux sociaux. C'était plutôt ambitieux et louable mais pour cela il faut des vrais moyens, on ne peux pas faire d'économie dans ce secteur déjà fortement impacté depuis trop longtemps, tous nos élus doivent en avoir conscience. Les équipes d'animateurs, renforcées par des instituteurs volontaires et ATSEMS (aides précieuses en maternelle) ont fait de gros efforts d'inventivité pour accueillir nos enfants dans de bonnes conditions. mais les moyens mis à leur disposition, de plus en plus limités, ne sont pas à la hauteur du projet initial des TAP, parler d'économies supplémentaires devient donc vraiment indécent pour ce secteur jeunesse.

Affaire à suivre !

Que vont devenir Les TAP à la rentrée 2017 ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents