Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


Inauguration du parc cloturé... pour l'occasion !

Publié par ASAEECC "Votre vie à Carrières" sur 2 Juillet 2017, 09:04am

Catégories : #Actualité sur votre ville

Inauguration du parc cloturé... pour l'occasion !

Comme dans le film "Jurassic Park", "ils ont dépensé sans compter" ! Lors de l'inauguration aucun mot sur le surcoût du parc, aucun mot sur la remise en état du parc, dont la remise en état de l'observatoire complètement dégradé et tagué, aucun mot sur le coût de l'entretien du parc qui contribuera une part non négligeable dans vos impôts.

En effet, les élus ont toujours tenté de vous faire croire que tout allait bien sur ce parc, de sa conception à son inauguration... Mais les Carriérois avertis ne sont pas dupes ainsi que les associations qui connaissent bien l'envers du décors et surtout l'historique des terres polluées de ce parc... Un journal local a même eu le courage d'écrire une part de la vérité en en parlant comme d'un parc "presque naturel". Saviez-vous que des propriétaires terriens se sont fait exproprier pour que ce parc se fasse, en leur rachetant leur terrain pour moins de 3€ le mètre carré...

Mais maintenant que le parc existe, il est temps de passer à autre chose afin de protéger les
26 millions d'investissement puisque deux projets menacent le parc paysager ainsi que de graves problèmes de sécurité.
 


Pour ce faire, une dizaine d'associations ont décidé de se présenter devant M. TAUTOU, le préfet et le sous préfet et leurs ont remis une lettre le jour de l'inauguration (à lire en fin de page). Une soixantaine de personnes étaient vêtues pour l'occasion d'un  T-Shirt blanc où il était indiqué devant "J'aime mon Parc mais" et au recto  " Sans l'autoroute A104, Sans port de déchets et sans gaspillage de l'argent public.

 

Une mobilisation voulu positive comme cette inauguration, ambiance qui a permis de rentrer de nouveau en contact avec les élus. 

Le maire de Poissy nous a indiqué qu'il était très favorable à l'autoroute A104 mais pas sur le tracé "vert" actuel et donc ne devant pas passer sur le parc, ni sur l'ile des Migneaux côté Poissy.

 

Quand au président de la Communauté Urbaine (C.U.) M. TAUTOU a assuré qu'il n'y aurait pas de transport de déchets si le port industriel venait à voir le jour en bordure du Parc départemental. C'est étonnant puisqu'il est bien indiqué dans le rapport du commissaire enquêteur, qui avait donné un avis défavorable à ce projet, des transports de déchets...

 

A cause de ce port industriel, les Carriérois risquent malheureusement d'être privés de port de plaisance dans les prochains mois et son gérant risque d'être expulsé par le propriétaire des terrains GSM. Le président de la C.U. a eu d'ailleurs beaucoup de dédain pour notre port de plaisance, ce dernier a portant un fort potentiel que le gérant n'a pu exploiter depuis des années dû aux menaces d'expulsion. Aujourd'hui toute les communes rêve d'un port de plaisance comme M. TAUTOU.

Paradoxe, le jour de l'inauguration une partie du parc était clôturé provisoirement pour des raisons de sécurité et du personnel était armé pour l'occasion. Nous comprenons bien qu'avec le plan Vigipirate des mesures devaient être prises, mais il faut bien avouer que la situation était bien cocasse car les élus se refusent de clôturer le parc. Cela malgré le coût des dégradations mais pour combien de temps encore ?

Ces deux verrues sont complétement absurdes, après avoir dépensé autant d'argent dont certaines émergences qui ne verront pas le jour pour des raisons de dépassement du budget pour la réalisation du parc et non pour la rénovation des installations comme on veut vous le faire croire.

 

 

Dégradations et incivilités sont le quotidien du parc depuis 1 an, des dégradations chaque jour, des émergences comme l'observatoire saccagé, de nombreux incendies volontaires, des barbecues sauvages, des chiens non tenus en laisse. Dernière exemple, quelques jours après la pose de toilettes sèches (une semaine avant l'inauguration), elles étaient sales et taguées.

 

 

 

A ce rythme là, il va bien falloir se rendre à l'évidence : la clôture du parc est indispensable, en commençant par les émergences afin de pas trop froisser la fierté du Conseil départemental et celui du président de la CU.

Les élus nous ont promis qu'une fois le parc ouvert, toutes les mesures de sécurité seront mises en place. En attendant de voir le résultat de cette promesse la facture est lourde...

 

La sécurité des visiteurs mise à mal, depuis des mois des voitures mais surtout des motos ou des quads roulent librement sur le parc de Peuple de l'Herbe à des vitesses souvent dangereuses pour la sécurité des promeneurs notamment celle des enfants. Cette jeune femme prise en photo sur le parc cette semaine n'a rien d'une délinquante et c'est bien la preuve que la circulation motorisée est devenue une banalité sur le parc du Peuple de l'Herbe...

Il va falloir maintenant protéger sérieusement les visiteurs du parc, des quads, des motos, des dealers, des barbecues sauvages, des chiens en libertés, des incendies sauvages et surtout être pour une  fois à l'écoute des riverains et des associations pour que ce parc soit un succès pour le tourisme local. Nous voulons offrir un moment de sérénité respectueuse à tous ses visiteurs mais aussi à à la faune et la flore du parc.

Nous voulons tous de ce parc mais... sans délinquance, sans autoroute et sans port industriel  Nous espérons que ce parc ne se terminera non pas comme dans Jurassic Park, abandonné des visiteurs suite à une mauvaise maitrise de la sécurité du parc... 

Voici le contenu de la lettre remis au Préfet, Sous préfet et le président de la communauté urbaine lors de l'inauguration du parc :

Monsieur le Président,
Avec l’inauguration du parc du peuple de l’herbe, c’est 5 ans de travaux conduits par le Conseil Départemental qui s’achèvent. La livraison officielle du parc acte du transfert de la compétence gestion et entretien à la Communauté Urbaine GPS&O et à la Commune de Carrières-sous-Poissy.
Depuis le lancement du projet, associations et riverains, relèvent des incohérences dans l’aménagement de ce parc paysager et malgré de nombreuses tentatives de dialogue avec le Conseil Départemental, aucune des propositions des habitants ne semble malheureusement avoir été prise en compte par le Maitre d’Ouvrage.
Ces 5 ans de travaux réalisés sans concertation ont conduit à des déconvenues qui auraient pu être évitées.
Le coût du projet s’en est manifestement trouvé impacté.
Cette nouvelle étape, qui commence avec l’ouverture du parc, doit être l’occasion de mettre en place une véritable concertation visant à définir les règles de fonctionnement de cet espace et les mesures à prendre afin de mettre un terme aux problématiques sécuritaires devenues croissantes depuis plusieurs mois.
Nous tenons donc à profiter de cette cérémonie inaugurale pour vous demander très officiellement la création d’un Comité de Suivi de Site, composé de toutes les parties prenantes y compris les associations de riverains.
Ce comité devra se réunir au plus vite afin de définir les mesures à mettre en place, en vue de garantir la sécurité au sein du parc.
En effet, vous le savez depuis plusieurs mois les mauvais comportements se multiplient sur le site et les habitants sont de plus en plus inquiets de cette situation.
Par ailleurs, nous souhaitons attirer votre attention, Monsieur le Président, sur l’incohérence que représenterait la création d’un port industriel de retraitement de déchets, dans la continuité directe d’un parc à vocation paysagère et récréative.
Ce projet, vieux des années 90, ne répond manifestement plus aux ambitions et aux besoins de notre territoire.
Mieux que quiconque, vous savez que les enjeux d’aménagement ont fortement évolué avec la création de notre nouvelle communauté urbaine.
Nous sollicitons donc votre intervention afin d’obtenir un moratoire sur ce projet fortement contesté par la population et qui a reçu un avis défavorable du commissaire-enquêteur lors de l’enquête publique.
Certains de votre intérêt pour notre démarche, nous restons dans l’attente d’un retour de votre part et vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents