Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


Retour sur la 1ère conférence sur la plaine « L’avenir de la plaine »

Publié par ASAEECC "Votre vie à Carrières" sur 27 Avril 2018, 14:19pm

Catégories : #Actualité sur votre ville

Retour sur la 1ère conférence sur la plaine « L’avenir de la plaine »

Réunion du 26 avril 2018 à 19 heures 30 à la Salle Grelbin -Triel-sur-Seine où de nombreuses personnes s'étaient déplacées en nombre.

Participants : Alban Bernard, fondateur du collectif « Déchargeonslaplaine.fr »,  Alain Lafon, chroniqueur local,  Joël Mancel, maire de Triel-sur-Seine, Natalia Pouzyreff, députée de la 6e circonscription des Yvelines, Ghislaine Senée, maire d’Evecquemont, conseillère régionale et conseillère de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise.

Le Journal des 2 Rives a proposé d’organiser cette première conférence, action  dans la continuité du travail collectif « Déchargeonslaplaine.fr » mené par Alban Bernard, Thierry Dornberger et Bruno Priva.

Grands absents de la soirée furent le maire de Carrières-sous-Poissy (excusé) et le président de la Communauté Urbaine (sans réponse à l'invitation). Selon madame la députée, la C.U. GPSEO  ne serait pas encore prête...

Cette conférence a été élaborée et conçue comme un échange, une discussion autour de la question lancinante :  "quel sera l’avenir de la Plaine, enjeux et perspectives."

  • Présentation par Rodrigo Acosta Garcia, directeur du J2R
  • Introduction par Joël Mancel, maire de Triel-sur-Seine 
  • 1er partie : Etat des lieux et retour d’expérience
  •  Alban Bernard, fondateur du collectif « Déchargeonslaplaine.fr » s'est penché sur la question « qu’est-ce que c’est la mer des déchets ? »
  • Hervé Roux, habitant de Triel - présentation du projet de forêt à Pierrelaye, cas similaire de plaine « martyrisé » par l’homme et par le temps. il a donc abordé les leçons à tirer à la fois du constat et de l’éclairage extérieur.
  • Débat et échanges avec la salle.
  • 20 h 50 : Claude Loiseau, membre de Nature environnement s'est exprimé sur la genèse du projet Miscanthus. Favorable à ce projet il a avoué que ce dernier avait été réalisé n'importe comment et qu'il fallait le relancer...
  • Alain Lafon, chroniqueur local, a présenté trois exemples de réhabilitation en île de France 
  • Vidéo : Stéfan Shankland, message pour la résilience de la plaine
  • Alban Bernard, fondateur du collectif « Déchargeonslaplaine.fr »  présente un sondage qui a effectué lui même sur ce que veulent les citoyens sur la plaine :

« La mer des déchets » a titré un certain nombre de médias régionaux et nationaux dont le quotidien Le Monde du 31 mars, qui a consacré une page entière à ce qui est devenue une affaire nationale. Le J2R avait déjà dénoncé cette affaire au début 2017... 

Riverains et associations dénoncent aujourd’hui l’urgence de la situation, d’autant qu’un important incendie s’est déclaré ce lundi 26 février, exposant les populations aux épaisses fumées et à divers polluants.  Le risque que de nouveaux incendies se déclarent est important et doit obliger les collectivités locales et l’État à réagir avant que cette catastrophe écologique ne vire au drame sanitaire !

Une pétition a été lancée par Alban Bernard, un citoyen de Carrières-sous-Poissy scandalisé par cette situation. Elle rassemble déjà plus de 3 500 signatures ; les associations l'ASAEECC "votre vie à Carrières", Triel Environnement, entre autres, soutiennent, bien évidemment, cette initiative et appelle le plus grand nombre à rejoindre la liste des signataires et à partager massivement cette pétition sur les réseaux sociaux.

  •    2e partie - Table ronde sur l’avenir de la plaine avec les question suivantes (débat) :

 

«  Faut-il diversifier les projets, élargir l’éventail des choix d’aménagement ? »

«"Quelque soit la nature des projets, la question du financement se pose. Qui pourrait porter ces projets ?»

Conclusion de cette soirée : 

Les différents exposés de cette conférence ont souligné, d’une part, l’acuité de ce problème de décharge sauvage dans un périmètre vaste (45 ha) sur trois communes de la communauté urbaine Grands Paris Seine & Oise. Cette « mer de déchets ? » est d’autant plus alarmante, notamment en  matière sanitaire, pour l’ordre publique. Des mesures ont été mises en place pour stopper l hémorragie ; hélas, à cette heure, les dépôts continuent à s’entasser chaque jour...

Cette conférence a été organisée dans un esprit constructif et répond à la nécessité de relancer les projets de la plaine, voire démarrer des expérimentations avec par et pour les habitants des trois communes concernées, Carrières-sous-Poissy, Chanteloup-les-Vignes et Triel-sur-Seine. 

L’autre remarque concerne l’avenir de la plaine. Quoi faire ? C’est une vaste question mais, commençons par la priorité : la sécurisation.  Pour le maire de Carrières sous-Poissy, le nettoyage commencerait en fin d année. Très bien, mais des mesures ont-elles été prévues pour stopper définitivement les dépôts ?  Des projets autres que le miscanthus ont-ils commencé à être étudiés pour une mise en place aussitôt le site nettoyé ?  Est-ce que la CU à t-elle prévu de changer sa vision sur le devenir de cette plaine ? Peut-être Faute d une bonne communication, Il semble qu’ aujourd’hui il n’y a pas de plan B, ni de C et encore moins de plan D pour espérer redonner de la noblesse à cette plaine.

Le projet Miscanthus est un projet qui perdure déjà depuis 8 ans ! Ce soir les échanges, les images sur ce projet ont démontré que ce dernier n’avait toujours pas fait ses preuves sur seulement 55 hectares, notamment pour des problèmes d’irrigation alors on peut imaginer ce que cela donnera sur plus 400 hectares ?  Une association nous a déclaré que le projet n avait pas été fait sérieusement… cela serait une erreur de tout miser sur ce seul projet.

Pendant les échanges de cette première conférence sur la plaine, un éventail de possibilités de projets et d’idées vous ont été présentés. Même si aujourd’hui il n’est pas possible de chiffrer leur coût, les élus de la communauté urbaine, à commencer par son président, Philippe Tautou, ont été élus pour rechercher des investisseurs pour construire et faire évoluer notre territoire. Le feront-il pour cette plaine ? Nous l espérons !

Tout le monde l’a bien compris, l’avenir de la plaine c’est aujourd’hui ! Afin que cette situation ne se pérennise pas demain... Nous espérons tous que cette conférence sur l’avenir de la plaine portera ses « fruits ». La parenthèse est loin d’être refermée, alors nous devons rester vigilants et continuer à espérer une belle fin.

Des zones dans le passé ont été réhabilitées et nous donnent donc de l’espoir. Il y a aujourd’hui hui des associations prêtes à agir, des projets artistiques, des projets citoyens, des élus sont investis, l'Etat serait prêt peut-être prêt à investir sur des projets futurs. Il ne reste plus qu'à la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise d'ouvrir ses portes pour agir ensemble !

Prochain rendez-vous le 8 juin à la fabrique 21 pour un colloque avec les responsables de la Communauté Urbaine, les élus locaux et les associations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

izz12fqtk0 11/12/2019 20:01

What makes people have a happy, long-lasting marriage?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents