Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ASAEECC  «Votre vie à Carrières»

ASAEECC «Votre vie à Carrières»

Association de soutien des activités économiques, des artisans, des associations et de la qualité de vie à Carrières-sous-Poissy


Qui a le nez le plus long ?

Publié par ASAEECC - Association de Soutien des Activités Économiques, de l'emploi et des Consommateurs à Carrières-sous-Poissy sur 20 Février 2015, 13:15pm

Catégories : #Actualité sur votre ville

Qui a le nez le plus long ?
Qui a le nez le plus long ?

Notre droit de réponse suite à l'article publié dans le Courrier-des-Yvelines sur le thème du parc de l'Herbe le 19/02/2015.

A force de mentir ou démentir, on ne sait plus qui dit la vérité ! Sachez qu'aujourd'hui les Maires ne sont pas vraiment initiateurs des projets mais les acceptent dans leur ville et les soutiennent avec souvent des subventions à la clef.

L'ASAEECC "votre vie à Carrières" suit depuis le début les travaux du Parc et constate que certains points importants et coûteux ont été pensés en dépit du bon sens, notamment concernant la dérive des dépenses de ce Parc (passées de 17 à 26 millions €). Dans un pays pourtant en crise, dans une ville et une CA2RS endettées chacune, de plus de 15 millions d'euros, il est étonnant d'arriver à un tel gaspillage d'argent public.

Comment peut-on parler de concertation, de prise en compte des riverains ou encore de biodiversité, quand on fait le constat aujourd'hui de l’ingérence des différents acteurs de ce projet, en voici quelques exemples :

- qu'il se fasse ou pas, comment peut-on prévoir un Skate-parc en face de logements sociaux où habitent essentiellement des ouvriers de chez PSA qui travaillent de nuit et souhaitent se reposer en toute tranquillité.

- comment peut-on projeter d'installer une vingtaine de jardins familiaux pour un prix exorbitant de 350 000 €, sachant que les terres sont polluées et que le Préfet en 2000 avait, par arrêté, interdit aux agriculteurs de cultiver ? Aujourd'hui nous savons que le site ne sera pas dépollué car son coût serait beaucoup trop important.

- Comment justifier le prix de la construction d'émergences aussi chères ? La seule raison qui nous a été invoquée par le maire actuel, c'est d'avoir été réalisée par un architecte et donc considérées comme des œuvres d'art !

- Comment peut-on dire que c'est un projet valorisant la biodiversité quand on abat 250 arbres et arbustes et qu'on nous annonce que le déboisement va encore continuer sous le prétexte de quelques arbres malades. Avec tous les déblais et remblais réalisés, comment croire que la faune et la flore ont été préservées ?

- La concertation c'est quoi ? Les enquêtes publiques servent à consulter et donner son avis, hélas quelque soit l'avis du commissaire enquêteur les autorités passent outre, comme par exemple le pont d'Achères ou le Port de déchets de Triel dont les avis étaient défavorables. Encore une procédure juridique obligatoire et coûteuse qui laisse croire à un semblant de concertation.

- Comment expliquez-vous que les émergences du parc qui ont été votées en conseil communautaire (CA2RS) simplement sur croquis et sans avoir eu connaissance des emplacements de ces dernières ?

Comment comprendre après ce bref bilan exhaustif, qu'un projet jugé d'utilité publique, que ce dernier devra être réalisé sans possibilité d'adaptation face aux aberrations dénoncées (avant réalisation) ?

Notre pays est lourdement endetté, c'est le cas aussi de notre ville, et c'est souvent à cause de nos politiques, de nos Maires successifs et des procédures réglementées qui verrouillent les possibilités de revenir en arrière ou d'apporter des modifications sur des incohérences flagrantes et nuisibles.

Il est à noter, que le maire actuel s'active pour rectifier les erreurs du passé ; en sachant que son pouvoir d'action est restreint. Ses propositions d'amélioration des aberrations du parc sont sous réserve d'être prises en compte par le Conseil Général de Yvelines et de la CA2RS.

Si être une minorité "politisée" : c'est être responsable, c'est écouter les riverains quand ils remontent les problèmes et en tenir compte, c'est travailler pour l’intérêt des habitants et leur cadre de vie, alors la démocratie aura de beaux jours devant elle...

L'ASAEECC "votre vie à Carrières"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents